Tout sur le halal : restaurants, recettes, certificateurs, hajj et omra, actualités...

Qu'est-ce que le Ramadan ?

qu est ce que le ramadan

Qu’est-ce que le ramadan et comment effectuer le jeûne ?

"Je fais le ramadan" on entend souvent cette phrase pendant le mois béni qui est en réalité un abus de langage. En effet, c’est comme si on disait "je fais le janvier" car le ramadan est un mois. C’est le neuvième mois du calendrier hégirien et nous avons un parfois tendance à oublier son sens premier.

Le calendrier musulman est lunaire. C’est donc l’apparition de la nouvelle lune qui signale le point de départ du mois de jeûne. Il dure 29 ou 30 jours selon l’apparition du nouveau croissant lunaire. L’aid el-fitr célèbre la fin du mois de jeûne.

D'après Abou Hourayra (qu'Allah l'agrée), le messager d’Allah (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit:

« Le mois de ramadan vous est venu, c'est un mois béni qu'Allah vous a imposé de jeûner. Durant ce mois les portes des cieux sont ouvertes, les portes de la géhenne sont fermées et les diables sont enchaînés. Allah a dans ce mois une nuit qui est meilleure que mille mois, celui qui est privé de son bien est vraiment privé de tout bien ». (Nasai)

En Islam, le jeûne du mois de ramadan se traduit par le fait de ne rien manger ni rien boire de la journée (du lever au coucher du soleil).

Mais le jeûne englobe bien d’autres choses. C’est le mois du recueillement spirituel. L’acte de jeûne doit être accompagné d’un état d’esprit serein et enclin à fournir des efforts pour se rapprocher davantage d’Allah. Il faut adopter un comportement adéquat (Cf. 2.) pour que le jeûne soit accepté par Allah. Ce n’est que pour lui que le musulman jeûne et ce n’est que de sa part qu’il  recherche la miséricorde. Il ne s’agit pas seulement de s’abstenir de manger et boire mais il faut également savoir dans quel but.

Ce mois béni doit être l’occasion pour le croyant de diminuer tous ses excès pour revenir à l’essentiel.

Le jeûne du mois de ramadan est l’un des piliers de l’Islam. Le jeûne du mois de ramadan est une obligation.

" Ô vous qui croyez ! Il vous est prescrit, comme il a été prescrit aux communautés qui vous ont précédés, de jeûner  –  afin que vous soyez pieux  –  " (sourate 2 verset 183).

D'après Abou Darda (qu'Allah l'agrée), le messager d’Allah (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: 

« Celui qui jeûne un jour dans le sentier d'Allah, Allah met entre lui et le feu un fossé équivalent à ce qu'il y a entre les cieux et la terre ». (Tabarani)

1. L’importance de l’intention (niya)

Le jeûne du mois de ramadan est un acte d’adoration en ce sens qu’il exprime la soumission du croyant envers son Créateur.

L’intention est la condition de validité du jeûne (comme tout autre acte d’adoration).

Il s’agit ici d’exprimer une ferme résolution d’observer le jeûne en son for intérieur et non pas de l’exprimer à voix haute. Et ce chaque nuit pendant tout le mois. 

"Les actes ne valent que par leur intention et chacun n’a pour lui que ce qu’il a eu réellement l’intention de faire.”  (Boukhari et Mouslim)

2. Avoir le bon comportement

  • Faire preuve de générosité,

  • Éviter les interdits : mensonge, médisance, insulte, triche, écouter et regarder ce qui est interdit etc…,

  • Ne pas se soucier que des plaisirs ici-bas sans penser à l’au-delà.

Pendant les dix derniers jours :

Durant cette période, le jeûneur doit redoubler d’efforts dans ses pratiques religieuses : veiller la nuit (qiyam al-layl), dhikr, invocations,  pour ainsi se rapprocher davantage d’Allah.

C’est durant cette période que se trouve "laylatoul qadri" ou la nuit du destin. Le messager d’Allah Salla Llahou 'alayhi wa Sallam se retirait (à la mosquée) durant les dix derniers jours du mois de ramadan et disait : « recherchez la nuit d’al qadr dans les dix derniers jours de ramadan. »  Cette nuit est meilleure que mille mois d’adoration.

Il faut :

  •  Veiller la nuit pour prier

  •  Multiplier les invocations (plus que d’habitude)

  •  Multiplier les dhikr (se rappeler d’Allah avec des formules comme subhanaLhah etc…)

Aicha rapporte :

Lorsque les dix derniers jours arrivaient, le messager d’Allah (Salla Llahou 'alayhi wa Sallam) passait ses nuits à veiller (pieusement), il réveillait sa famille [pour veiller avec lui]et redoublait de ferveur. (Bukhari et Muslim)

D’après Abou Hourayra (qu'Allah l'agrée), le messager d’Allah (Salla Llahou ‘alayhi wa Sallam) a dit :

« Quiquonque veille pieusement la nuit d’al qadr avec foi et sincérité se verra pardonner ses péchés passés.» (Bukhari et Muslim)

3. L’importance de retarder le repas de fin de nuit (suhr)

Le suhur correspond au dernier repas de la nuit. Il n’est pas obligatoire mais fortement recommandé.

C’est un repas qui est parfois délaissé par les jeuneurs. C’est en pleine nuit, les gens sont fatigués de leurs journées. Il y en a certain qui n’ont pas d’appétit, ils se disent que cela ne sert à rien de se lever s’il ne mange rien etc… Pourtant c’est un moment important, le messager d’Allah Salla Llahou 'alayhi wa Sallam a dit :

"Prenez le repas de fin de nuit, car il est porteur de bénédiction". (Bukhari et Muslim).

Ce qui fait également partie de la sunna (tradition prophétique) c’est le fait de retarder la fin du repas jusqu’au dernier moment c’est-à-dire juste avant l’heure de la prière du sobh.

Les anges prient pour ceux qui se lèvent.

Durant ce repas, il est possible de manger ce que l’on souhaite sachant que le messager d’Allah conseillait de manger des dattes.

4. L’importance de hâter le repas de rupture (iftar)

Lorsque l’heure du Maghrib (prière du coucher du soleil) arrivait, le messager d’Allah avait pour habitude de se presser de rompre le jeûne avec quelques dattes fraîches ou à défaut avec des dattes sèches ou à défaut quelques gorgées d’eau.

5. Le gaspillage des denrées alimentaires

Le mois du ramadan a été institué pour permettre au jeûneur de se retrouver dans sa spiritualité et de centrer tous ses efforts sur les adorations d’Allah. Un mois propice pour demander pardon à Allah et effectuer la Tawba (le repentir). Le musulman se doit d’être raisonnable notamment en termes de nourriture. On comprend donc que l’excès de nourriture est déconseillé.

Allah dit :

"Et mangez et buvez; et ne commettez pas d’excès, car Il [Allah] n’aime pas ceux qui commettent des excès" (s 7, v31)

Aujourd’hui plus que jamais ce rappel est nécessaire dans nos sociétés. (En 2011, plus de 50 tonnes de nourriture a été jeté à Abu Dhabi). Il ne faut pas se focaliser seulement sur le moment de la rupture de jeûne. Pourquoi  ne pas prendre la même initiative que certaines association (Al Hefth Ne'ma aux Emirats Arabes Unis par exemple) dans les pays musulmans qui redistribuent la nourriture non consommés aux nécessiteux.

Le Prophète (Salla Llahou 'alayhi wa Sallam) a dit :

"Aucun humain ne remplit un récipient pire que son propre ventre ; il lui suffit quelques bouchées qui lui permettent de tenir debout. S’il ne peut pas s’en contenter, qu’il réserve un tiers de son estomac au manger, un tiers à la boisson et un tiers à la respiration" (At-Tirmidhi et Ibn Madja)

Sources : Riyad us-Salihin (Le jardin des vertueux)

Les leçons à tirer du ramadan parmi les règles du jeûne, cheikh Ar-Rajihi

Lire aussi: