Tout sur le halal : restaurants, recettes, certificateurs, hajj et omra, actualités...

Fatima El Fihriya, figure emblématique de la plus vieille université du monde

la grande mosquée Al Qarawiyyin - université Maroc

Fatima El Fihriya ou “Oum Al Banin" est une figure emblématique de la plus vieille université du monde.

Originaire de la ville de Kairouan en Tunisie, elle est issue d’une riche famille  de marchands. Sa mère mourût très tôt alors, son père prit en mains son apprentissage ainsi que celui de sa sœur Maryem. Elle reçu une éducation religieuse complète et s’intéressa très jeune à toutes sortes de sciences. Sa curiosité la poussait à lire toutes sortes d’ouvrages et ce qu’elle aimait par dessus tout, c’est assister aux assises des grands savants, qui venaient enseigner aux étudiants le Coran , les théorèmes et autres traités scientifiques de l’antiquité.

Mais un jour, la ville connue de violentes manifestations et l'insécurité et les pillages devinrent monnaie courante. Son père décida alors de fuir. Ils errèrent donc dans le désert pendant plusieurs semaines jusqu’au jour où ils s’installèrent à Fès dans le nord du Maroc. Petit à petit son père reprit ses activités de négoce et devint de nouveau un homme riche. A la mort de ce dernier, Fatima et sa sœur héritèrent de la fortune familiale. 

En 245 de l’Hégire (859) Fatima fit l’acquisition d’une mosquée du quartier d’Al Qarawiyyin. Elle mena des travaux d'expansion de la mosquée notamment en achetant les terres adjacentes. Se fût la mosquée la plus grande d’Afrique du nord. Étant extrêmement croyante, Fatima fit le vœux de jeûner pendant toute la durée des travaux. Elle avait fait don de son héritage à la communauté mais elle avait également le souci que son oeuvre soit acceptée par le Tout-Puissant.

Lorsque la mosquée fut achevée, Fatima s’y prosterna par reconnaissance envers son Seigneur pour lui avoir permis de mener ce projet à terme. Ainsi elle s’entoura de grands penseurs, théologiens et scientifiques : la grande mosquée Al  Qarawiyyin, (qui deviendra la première université de l’histoire) produisit de grands penseurs tels qu’Abou Al Abbas Al Zwawi, Abou Madhab Al Fâsi, un grand théoricien de l’école malékite, ainsi que Léon l’Africain, le célèbre voyageur et écrivain.

L’université ne se contente pas d’enseigner un savoir religieux mais également profane et scientifique comme la grammaire, la chimie, la géographie et les langues.

Aujourd’hui, la mosquée comprend l’une des plus grandes bibliothèque du Maroc, fondée en 1349 par le sultan Abou ‘Anan al Marini. Elle contient des milliers d’ouvrages et manuscrits rares, comme le Muwatta de l’imam Malik et la Sirah d’Ibn Ishaq. 

La générosité et l’intelligence de cette femme pieuse permirent l’émergence d’un joyau architectural et intellectuel de rayonnement international. 

Elle préféra dépenser ses biens pour Allah et Ses serviteurs plutôt que d’en jouir et s’offrir toutes les richesses de ce bas-monde. Elle mourut en 880. Aujourd’hui encore  plusieurs écoles, administrations  portent son nom …







Publié le 10/03/2015

Donnez votre avis

Vous n'avez pas saisi votre commentaire
Vous devez voter pour tous les critères.

Al-Manakh.com se réserve le droit de ne pas publier un message ou de l'éditer si il contient des propos vulgaires, inappropriés ou contraires à la loi.

mimi34

le 21/06/2013

Je suis daccord c une super belle histoire et je crois meme quelle est passé ya pas longtemps a la tele

Alkashi

le 13/06/2013

Superbe histoire

bylka

le 10/06/2013

C'est exactement ca !! Pour y avoir été ds ces pays je suis tout a fait d'accord

Suivez Nous sur Facebook !

Rejoignez nous sur Google +

  • Al-Manakh des Restaurants
    Téléchargement gratuit

  • Al-Manakh des Mosquées
    Nouvelle version bientôt disponible